samedi 12 janvier 2008

Un peu de littérature "Rimbaud" et encore des couleurs!!!!


"Voyelles" est de loin le plus célèbre des poèmes de Rimbaud. Il est vrai que ce poème de Rimbaud partage avec les "Correspondances" de Baudelaire le privilège d'être l'un des textes le plus souvent soumis à la réflexion.

A noir, E blanc,Irouge,Uvert, O bleu : voyelles,Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles
Golfes d'ombre ; E, candeurs des vapeurs et des tentes
Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles ;
I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles
Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;
U, cycles, vibrement divins des mers virides,
Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides
Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux ;
O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,
Silences traversés des Mondes et des Anges :-
O l'Oméga, rayon violet de Ses Yeux !

Moi je prendrais, la partie qui conserne les couleurs !!

En fait Rimbaud fait correspondre cinq couleurs, selon un choix qu'il indiquera plus tard gratuit ou arbitraire. Il invente la couleur des voyelles sans logique.

Certains ont souligné un ordre : d'abord le contraste "noir/blanc" puis les trois couleurs du spectre,"rouge/vert/bleu". Le dernier vers indique aussi le violet situé à l'extrémité du spectre.

Le noir, , symbolise du néant, des ténèbres d'où va surgir la lumière, le blanc qui les contient toutes. Mais tout le problème de "Voyelles" n'est pas de savoir pourquoi A est noir plutôt que bleu, il est d'admettre que A est un objet avec lequel on peut jouer, un signe auquel on peut donner diverses interprétation dans une sorte d'alchimie du langage.

Étonnante modernité que l'entreprise rimbaldienne qui tient à la volonté de considérer les lettres, les mots, comme de simples objets graphiques ou sonores qui ont un sens en soi mais qui peuvent en éveiller une multitude d'autres.


Chaque lettre éveille de multiples images, d'impressions visuelles, sonores, olfactives. Chaque voyelle est illustrée d'un ou plusieurs tableaux qui sont autant d'hallucinations, d'illuminations.

E" blanc, le féminin, l'innocence, la pureté est associée à "vapeur", "glacier", "ombelles", "I" rouge, de l'ivresse, de la folie, du sang rouge qui monte à la tête est associé à "sang", "rire", "ivresse", "U", vert des vallées par la forme est associé à "cycle", "paix", "animaux", "rides", et "O" bleu par analogie de son avec l'eau est associé à "clairon", "silence", "anges".

3 commentaires:

Yottil a dit…

Une petite touche de poésie/couleur dans un monde de brutes!! :)
Belle initiative :)

Exquiza"chouflihal" a dit…

@ yottil : merci!! oui c' st un excellent poème je trouve , le mariage de couleurs et des mots!!! un union trés doux !!! merci!!!;-)

CresceNet a dit…

Hello. This post is likeable, and your blog is very interesting, congratulations :-). I will add in my blogroll =). If possible gives a last there on my site, it is about the CresceNet, I hope you enjoy. The address is http://www.provedorcrescenet.com . A hug.